La Folle Néteï

Publié le par Cic

La Folle Néteï

Énorme affluence, samedi soir, pour la nouvelle édition de la Folle Néteï, organisée par l'équipe de Dunes et Bouchots à Hillion. En effet, en soirée, ce sont plus de 800 concurrent(e)s qui se sont présenté(e)s à la salle afin de retirer leur dossard. Au vu des annonces des organisateurs, question parcours (et les obstacles qui s'y trouvaient disséminés), et de la météo envisagée (en définitive plutôt clémente), l'affaire s'annonçait quelque peu délicate. En effet, le principe d'un trail de nuit, c'est qu'il se court... la nuit, quand il fait noir quoi ! Donc, même équipé d'une frontale, on voit pas grand chose !

A 18h15 précise, après que l'ami Henry ait invité l'ensemble des personnes présentes à faire le maximum de bruit contre les abrutis et barbares de tous poils, la masse des Charlie s'élançait pour un périple de 9 ou de 16 km.

Très rapidement, les choses allaient se corser car après quelques centaines de mètres, à pieds secs et sur le macadam, les premières réjouissances se présentaient : passage dans un champ de boue bien collante, remontées de ravines pleines d'eau, descentes en rappel dans la mare, toboggans, passages dans des bunkers, escalades de roundballers... Bref, de quoi contenter les adeptes de gymkanas ! Malgré tout, quelques portions (notamment sur le douanier) laissaient la possibilité de courir un peu.

Une petite brochette de Coureur(euse) de l'Ic avaient fait le déplacement et ont, comme chaque fois, fait de leur mieux pour bien figurer, comme on peut le constater :

La Folle Néteï 9 km :

63e : David : 1h 04' 32''

150e : Françoise : 1h 17' 42''

La Folle Néteï 16 km :

66e : Philippe : 1h 29' 32''

190e : Denis : 1h 45' 36''

233e : Laurence : 1h 51' 26''

251e : Nathalie : 1h 54' 56''

289e : Anne : 2h 01' 41''

La Folle Néteï

Une fois la ligne d'arrivée franchie, le bol de soupe dans une main et la galette saucisse dans l'autre, nos vaillants représentants se sont tous déclarés globalement satisfaits de leur course, Denis y compris, bien qu'il ait trouvé le moyen de se vautrer 3 fois en moins de deux kilomètres ! "Un trou d'air" parait-il !! Ouais, ben faudrait voir à attaquer le vin chaud après la course, pas avant !!!!

Une bien belle course en tout cas, fort bien organisée.

Un grand merci aux organisateurs ainsi qu'à Nanard, toujours fidèle au poste pour appuyer sur le "buton" !

Commenter cet article