Les Coureurs de l'Ic au bout du monde !

Publié le par Cic

Les Coureurs de l'Ic au bout du monde !

19 ! Ils étaient 19 à avoir signé pour une balade au bout du monde le temps d'un weekend ! Répondant à l'appel d'Alain, leur président bien aimé, les Coureurs de l'Ic, renforcés par quelques conjoint(e)s, étaient tous présents à l'heure dite samedi matin, afin de prendre la route vers Saint-Urbain, charmant petit bourg près de Plougastel-Daoulas. C'est là qu'ils avaient décidés de poser leur valise, le temps d'un weekend qui se voulait de détente, certes, mais également sportif.

Après une heure trente de route, ils allaient tous arriver à bon port, en ordre quelque peu dispersé malgré tout. Sitôt dans la place, il ne s'agissait pas de trainer, car l'heure était déjà aux choses sérieuses : le kir breton servi généreusement venait rappeler à ceux qui aurait dormi durant le trajet que nous n'étions plus dans les Côtes d'Armor, d'accord, mais toujours en Bretagne :

Les Coureurs de l'Ic au bout du monde !

Les salades et sandwichs faisaient alors leur apparition car il ne fallait abuser des libations, les 13 km du trail programmé à 15h s'annonçant assez corsé, selon certains.

Très vite, il était temps de se changer et de se mettre en marche vers le centre bourg.

En chemin, après avoir viré les mioches qui y étaient grimpés, nos éternels adolescents prenaient place sur la toile d'araignée pour une petite photo souvenir :

Les Coureurs de l'Ic au bout du monde !

Le dossard solidement accroché, nos coursiers se rendaient alors sur la ligne de départ. Là encore, photo souvenir, tant qu'il n'y avait pas trop de monde :

Les Coureurs de l'Ic au bout du monde !
Les Coureurs de l'Ic au bout du monde !

La course était annoncée difficile et en définitive... elle le fut et grave ! Malgré un ciel et une température plutôt cléments, le parcours allait se révéler gras à souhait, raviné par les intempéries de la semaine. Il n'était que de voir les visages de nos représentants une fois la ligne d'arrivée franchie pour se rendre compte de la dureté de l'épreuve ! Chacun(e) d'entre eux, qui en douterait, a pourtant fait de son mieux, portant haut, une nouvelle fois, les couleurs du club.

Mais nous aurons l'occasion de revenir sur leurs performances un peu plus tard...

Après une douche réparatrice, les troupes se regroupaient et le GO du weekend donnait le signal du départ vers le camping de St Jean à Plougastel Daoulas où était prévu le bivouac. Une fois sur place et après le traditionnel : "qui va où et avec qui ?", il était grand temps de... se remettre à l'apéritif, vu que le précédent commençait quand même à dater ! Chacun pouvait alors refaire sa course devant leurs supporters qui s'étaient, eux aussi, montrés à la hauteur :

Les Coureurs de l'Ic au bout du monde !

Les munitions étant épuisées, cap était mis vers Brest (même !) où un restaurant en capacité de recevoir nos joyeux drilles en nombre avait été réservé. Le convoi a mis un certain temps à atteindre l'objectif, notre Alain s'étant mis en tête de suivre les indications pourtant épisodiques et parcellaires de son GPS, bien aidé en cela par son copilote Patrick. Il convient tout de même de reconnaitre qu'il est à Brest des zones industrielles qu'il ne faut pas manquer dans le secteur, sans parler de la gare routière, qui vaut vraiment le détour ! Enfin, nous, on a fait le détour !!

In fine, l'aréopage parvenait malgré tout à bon port et rejoignait joyeusement le restau. La surprise allait être à la mesure de la soirée car tout y fut impeccable, depuis l'accueil et le service jusqu'aux plats dégustés :

Les Coureurs de l'Ic au bout du monde !
Les gourmandises étaient même au nom du club !

Les gourmandises étaient même au nom du club !

Après cette bonne soirée, le retour au camping allait s'effectuer en direct (Alain avait délaissé son instrument !). La nuitée en mobilhome allait permettre à tous de se resourcer.

Le lendemain, après un solide petit déjeuner (et un bain dans la piscine pour certains courageux qui n'ont pas rechigné à plonger dans une eau à... 25° !), le groupe se déplaçait comme un seul homme vers Daoulas et son petit marché dominical. L'occasion d'y faire le plein en vue du pique nique du midi.

Sitôt installé dans un petit coin des plus bucoliques près de la rivière, nos touristes allaient une nouvelle fois s'attaquer sans tarder... à l'apéro : 

Les Coureurs de l'Ic au bout du monde !

Ce n'est que vers 14h30 qu'ils se décidaient enfin à aborder la partie culturelle du séjour. Comme c'était les Journées du Patrimoine, l'abbaye de Daoulas ouvrait grandes ses portes ! L'occasion était belle pour visiter ce haut lieu historique exceptionnel où se déroulait, cerise sur le gâteau, une exposition sur les différentes formes d'union et de mariage à travers le monde.

Les Coureurs de l'Ic au bout du monde !
Les Coureurs de l'Ic au bout du monde !

Ce séjour s'achevait donc sur cette note de très haute tenue et dès lors, ordre était donné de rentrer au bercail !

Un très grand merci, Alain, ainsi que Didier, pour cette escapade qui aura duré le temps d'un weekend mais qui, selon Liliane, équivalait presque à une semaine.

C'était vraiment top ! Vivement l'année prochaine !

Je suis d'accord, c'était bien, mais le trail était dur quand même !!!

Je suis d'accord, c'était bien, mais le trail était dur quand même !!!

Commenter cet article