Laurence et Philippe à l'Ultra Marin

Publié le par Cic

Nous le savions depuis longtemps : Laurence et Philippe avait une nouvelle fois décidé cette année de s'attaquer à l'Ultra Marin autour du Golfe (du Morbihan), course qui construit sa légende au fil des éditions. Après une longue, longue, très longue préparation, le temps était venu, en fin de semaine dernière, de rentrer dans le vif du sujet. Si Laurence avait choisi de se "contenter" du 87 km (petite joueuse !!!), Philippe partait à nouveau à la "pêche au gros", à savoir le tour complet du Golfe, soit 177 km !! Absolument monstrueux !

Super bien préparée, Laurence était confiante avant l'échéance. Pourtant, ça a été très dur au départ, comme elle nous le raconte elle-même :

"Le départ donné à 15 heures sous la pluie, les 20 premiers kms ont été très difficiles car j'ai éprouvé une grosse sensation de fatigue. Pas bien du tout, je pensais à mon déficit d'entrainement de 3 semaines avant Guerlédan à cause d'une bronchite !

La pluie ayant cessé, les bonnes sensations sont revenues petit à petit. Au premier ravitaillement, au km 48, j'ai pris mon temps et ai retrouvé mon Nanard ! Je me suis bien ravitaillée et me suis équipée pour la nuit.

Au deuxième ravitaillement, au km 68, la nuit était tombée et là j'ai commencé à me poser des questions car mon abandon de l'an dernier, au même endroit, me revenait sans cesse à l'esprit. Finalement j'ai trouvé un petit groupe et un petit jeune sympa m'a proposé de m'accompagner jusqu'à  l'arrivée. Il n'a pas malheureusement pas tenu jusqu'au bout et j'ai donc terminé les 90 kms toute seule en pensant à Philippe qui avait encore une journée à courir !

En définitive, j'ai passé la ligne super contente : je me classe 169ème sur 1100 partants, 12ème féminine et 3ème V2 en 10h48. HEUREUSE....."      Laurence

Eh, on le serait à moins !! Quelle perf une nouvelle fois, tout simplement bluffant ! Chapeau bas Lolo !!

Philippe, cette année encore, avait décidé de s'attaquer à son Everest perso : le tour complet, qu'il avait déjà essayer de dompter à deux reprises dans un passé proche. Hélas, tout ne s'est pas passé comme espéré car il a été à nouveau contraint à l'abandon au km 140, à bout de forces apparemment. C'est rageant ! T'inquiète pas, Phiphi, ça va bien finir par passer ! L'année prochaine, pourquoi pas ?

Commenter cet article