Le marathon d'Amsterdam, de l'intérieur...!

Publié le par Cic

Un petit retour sur le superbe marathon couru à Amsterdam par nos 5 courageuses représentantes. Encore toutes nos félicitations à elles car aller au bout d'un marathon n'est jamais acquis d'avance. Elles nous livrent, dans leur ordre d'arrivée, leurs impressions et ressentis sur leur course :

Nathalie LT. :

Nathalie LT"Nous avions choisi le marathon d'Amsterdam pour allier sport et visite d'une ville que nous ne connaissions pas. La préparation avait démarré mi-août, pour 10 semaines, en suivant un plan d'entrainement qui avait fat ses preuves lors des marathons précédents (merci à Philippe H. qui avait été mon premier coach pour Paris et qui m'avait communiqué ce plan).
Notre séjour a été très agréable, sans stress, en profitant au mieux de la ville et de ses canaux.
Le départ dans le Stade Olympique a été magique et l'arrivée l'a été encore plus. Je pensais faire un meilleur temps et finir en dessous de 3h 42', mais je n'ai pas eu de bonnes sensations des le départ et un mal de dos s'est installé rapidement. Je n'ai pas réussi à tenir le rythme après le 30ème km et je me suis un peu découragée en voyant le chrono et les minutes de retard s'accumuler. J'ai fini en 3h 53'  avec quelques douleurs aux jambes mais c'est bien normal après 42 km !
Au final, l'objectif a été atteint pour nous 5 et nous avons terminé notre séjour par la visite du musée Van Gogh et des déambulations dans les rues d'Amsterdam...
Nous avons évidemment passé en revue toutes les raisons qui pourraient expliquer les temps de chacune d'entre nous le soir même ainsi que dans la voiture au retour : pas de réponses identifiées clairement ! Nous réfléchissons à un autre marathon... pour faire mieux, évidemment !"

Françoise :

Françoise"Après quelques heures de route, j’ai rejoint mes co-équipières et notre coach sur la houseboat louée pour l’occasion.
Profitant d’une douceur automnale exceptionnelle, nous avons parcouru les canaux en bateau, le long des berges... mornes ? Non plutôt riantes ! Jusque dans le port d’Amsterdam…
Arès le traditionnel plat de pâtes accompagné d’un vin rouge, une bonne nuit de sommeil. Aux premières lueurs, nous nous sommes dirigées à pied et en métro, vers le départ pour croquer la fortune !
A 9h30, les coureurs se sont élancés, le regard fier ! J’ai parcouru le 1er semi avec Nathalie LT à une allure qui permettait d’envisager un marathon en 3h45, jusqu’à ce que tout à coup, la faiblesse survienne à 25 km. Heureusement, les ravitaillements m’ont permis de boire, et reboire et reboire encore pour tenir jusqu’à l’arrivée, jusqu’en pleine lumière dans le Stade Olympique, sous les vivas du public amstellodamois ! Inoubliable ! De quoi se planter le nez au ciel, heureuse d’avoir terminé ce 2ème marathon !
Toutes les 4 n’avons peut-être pas réalisé les rêves qui nous hantent. Mais quelle joie de voir Nathalie LM arborer sa médaille, sa pièce en or, prix de sa témérité et des efforts qui n’ont pas été vains !
“Etre à l’heure au resto”, nous l’étions, et nous nous frottions la panse devant les plats indonésiens servis avec un Bordeaux. De quoi boire à la santé de notre coach qui a su si bien accompagner ses drôles de dames ! Et qui plus est amateur de Jacques Brel !
Dans le port d’Amsterdam…"
 
Anne :
Anne"Pour ma part, je suis plutot satisfaire de mon marathon et de l'avoir terminé, compte tenu de l'état de mes talons.
Plus la fin arrivait, plus j étais détendue car j'ai vraiment eu peur d'y laisser des plumes. Quand j'ai vu que ça passait, je me suis relachée, d'ailleurs ça se voit sur les photos !
C'est vrai que mon temps est moyen,  mais en fait quelle importance ? En ralentissant sur la fin, j'ai évité les crampes que je sentais venir. Voilà ! A partir d'aujourd hui repos forcé, car je me suis fait une entorse hier matin ! Je suis un peu en colère contre moi car c'est vraiment rageant. Il va falloir être patiente !..."
 
Isabelle :
Isabelle"En ce qui me concerne, j'ai vécu l'enfer sur ce marathon ! Dès le semi, des douleurs articulaires relativement intenses sont apparues, dans les cervicales, les lombaires, les hanches et les genoux !
Au 30ème km, j'ai senti des début de crampes dans les mollets ! J'ai donc été obligée d'alterner la marche et la course !
je pense que les causes sont multifactorielles : la fatigue, le stress, la mauvaise hygiène alimentaire avant le marathon et un manque d'hydratation pendant celui-ci.
Bref je sais à présent ce que c'est de finir un marathon... au mental !!   A bientôt"
 
Nathalie LM :
Nathalie"We are the Superheroes... ou Superwomen. !...  Je suis très contente de mon marathon même si j'aurais souhaité faire moins de 4h15. J'étais tellement contente d'être là et à chaque instant, je me sentais chanceuse d'être présente (jusqu'au bout j'ai eu peur d'avoir un imprévu qui m'empêche d'être sur la ligne de départ !). Il y a 9 mois je me posais la question "est ce que je vais pouvoir continuer à courir car des douleurs persistaient"... Nous sommes des priviligiés de pouvoir courir et en plus aussi longtemps (pas vrai Denis)...
Le marathon commence, je suis heureuse et en forme jusqu'au 26 km. Je manque de fond et mes cuisses commencent à durcir comme du béton. Je n'ai pas vraiment mal mais je ralentis et profite de chaque instant (les Bretons avec leurs drapeaux que je vais voir, les animations musicales, les nombreux spectateurs qui nous encouragent...). Les ravitaillements avec des verres ne sont pas faciles : pas pratiques du tout ! Le vent également rajoute à la difficulté. L'arrivée dans le stade est attendue mais sans souffrance. Les spectateurs nous applaudissent lors de l'entrée dans le stade. Je passe l'arrivée !... J'aurais souhaité rester là pour encore en profiter mais je pense qu'il est temps de manger et de retrouver les filles et Gildas qui doivent m'attendre depuis longtemps. 
J'ai fini... C'est déjà fini.  Je suis réparée ! We are Superheros avec notre CAP du marathon...
Que du bonheur même si les  ravitallements et l'arret des transports en commun dans le centre restent de gros points négatifs. Nous aurions du écouter Gildas qui nous disait de prendre un vélo mais j'avais tellement le sentiment que je serais à terre en arrivant que je n'avais pas voulu en prendre.
Week end superbe à Amsterdam : une superbe ville sous un beau soleil d'automne...  Superbes bâtiments et super ambiance. Attention quand même aux vélos qui vont très vite !!   Bises à tous et à dimanche."
 
Waouh ! Déjà qu'on regrettait grave de n'avoir pu les accompagner, alors après avoir lu ça !... Bravo les filles, une nouvelle fois...

Publié dans Impressions de course

Partager cet article

Repost 0

La Virée au Bord de l'Ic

Publié le par Cic

Superbe cuvée à nouveau que cette édition 2014 de la Virée au Bord de l'Ic. Organisée de main de maître par les copains de Binic (Eric, Yannick, Denis et consorts...), elle a connu une belle affluence puisqu'ils étaient plus de 430 compétiteurs à avoir rejoint la Banche après avoir profité de l'heure supplémentaire de sommeil. Mais laissons Régis, envoyé spécial sur l'affaire, nous conter par le menu cette magnifique matinée :

"Très belle course, en vérité, ce dimanche à Binic. C'était l'affluence des grands jours. Pourtant, la famille L'Hôtelier avait annoncé par la voix d'Eric qu'il s'agissait de la dernière édition de la Virée au Bord de l'Ic. Mais faut-il vraiment les croire, car une si belle course ne peut absolument pas disparaître du calendrier des courses hors stade, tout comme le 14 juillet ne peut pas disparaître du calendrier républicain !
Le soleil était au rendez vous et on se serait cru un quinze août sur la banche au coup de feu du starter à 9h15 pour le 12 km puis à 9h30 pour le 22 km. Bien reposés après le passage à l'heure d'hiver, les coureurs de l'Ic avaient répondu présents soit comme bénévoles, soit comme coureurs sur le 12 km, aucun d'entre eux n'osant se lancer dans la folle aventure du 22 km.

 

Virée 2014 (3)

Les mauvaises langues ne manqueront pas de préciser que le vin d'honneur en fin de course était suivi d'un repas champêtre et que pour cette seule raison, ils étaient nombreux à vouloir jouer les signaleurs. Que nenni, la solidarité entre les deux communes du bord de l'Ic n'est plus à démontrer !

Virée 2014 (2)

Anne gourmande à souhait, non satisfaite de sa performance au marathon d'Amsterdam, décidait de s'aligner sur le 12 km entrainant dans sa foulée Maud, qui aujourd'hui s'affirme comme l'avenir du club de Pordic.

Virée 2014 (1)

Vexés, par cette prise de pouvoir de la génération biberon, la vieille garde n'a pas tardé à réagir, n'hésitant pas à placer en première ligne Pierre, inaltérable, et que certains surnomment désormais "le Granit" !

Virée 2014

Gaël, décidément apprécie son rôle de voiture balai : il avait décidé de renouveler l'expérience du trail de Pordic de début juillet et s'est permis d'égaler son record du marathon en réalisant, une nouvelle fois, une course en moins de 3 heures, il est vrai en accompagnant le dernier du... 22 km !".

On le voit, une bien belle matinée et qui a permis aux Coureurs de l'Ic de réaliser des performances, comme à chaque occasion, fort respectables :

Petite Virée (12 km, 289 arrivants) :

22e : Julien F. : 52' 18''

68e : Philippe  H. : 57' 29''

83e : Jean-Mich' B. : 59' 33''

152e : David C. : 1h 06' 32''

181e : Anne G. : 1h 09' 09''

222e : Maud P. : 1h 12' 25''

229e : Bernard C. : 1h 13' 41''

231e : Guy U. : 1h 14' 21''

232e : Liliane LR. : 1h 14' 22''

233e : Patrick LR. : 1h 14' 23''

272e : Pierre S. : 1h 20' 55''

 

Bravo à tous et surtout... à toute l'équipe organisatrice !! Y a pas : il faudra absolument une nouvelle édition en 2015 !!!

 

Un merci tout spécial à Régis pour son billet et pour les photos

Publié dans Courses & résultats

Partager cet article

Repost 0

La Virée au Bord de l'Ic 2014

Publié le par Cic

Virée Binic 2014

Les copains de Binic organisent dimanche prochain la désormais fameuse "Virée au Bord de l'Ic", 5ème du nom. Au programme : Petite Virée de 12 km et Grande Virée : 22 km, toutes deux en formule trail. S'il est une course qu'il ne faut pas manquer, c'est bien celle-là, d'autant que l'année prochaine pourrait bien voir l'équipe organisatrice marquer une pause. Donc, c'est cette fois-ci qu'il faut en être ! D'ores et déjà, une dizaine de Coureurs de l'Ic ont promis leur concours à l'organisation, afin de tenir un poste de signaleur. Quelques autres se sont inscrits sur l'une des deux épreuves. Bref, ils n'attendent plus que vous !

Attention, dimanche prochain, c'est le passage à l'heure d'hiver, vous risquez donc d'arriver... en avance !! Pas grave, vous en profiterez pour admirer le magnifique paysage voire... donner un coup de main !

Tous à Binic dimanche matin !!!

Publié dans Courses & résultats

Partager cet article

Repost 0

Les filles au marathon d'Amsterdam

Publié le par Cic

Marathon Amsterdam 2014 (1)

Elles sont venues, elles ont vu, elles ont vaincu et... elles sont revenues ! Eh oui, après un séjour apparemment inoubliable en terre batave, nos fières et dignes représentantes ont fini par rejoindre la Bretagne mardi soir (exceptée Françoise, qui a prolongé en famille) avec le sentiment légitime du devoir accompli. Parties à cinq, elles sont bien arrivées à cinq. De la course proprement dite nous n'avons à cette heure que peu d'éléments mais il n'est que de consulter le classement du marathon pour juger de la belle performance de chacune d'entre elles :

Nathalie LT : 3h 53' 42''

Françoise : 3h 55' 11''

Anne : 4h 11' 33

Isabelle : 4h 18' 19''

Nathalie : 4h 31' 02''

Marathon Amsterdam (3)

Marathon Amsterdam (2)

Marathon Amsterdam (4)

Belles peformances donc, qui ne doivent cependant pas occulter celle de Gildas qui a mis un point d'honneur à accomplir la mission qui lui avait été assignée avec le sérieux et l'entrain que nous lui connaissons. Du reste, il nous livre ses ressentis sur ces quelques jours :

"Le marathon s'est, ma foi, fort bien déroulé puisque nous avons enregistré 100 % d'arrivantes au sein de la dream team Pordicaise. Chacune était contente de terminer, avec un petit bémol tout de même pour la performance chronométrique, car aucune n'a réussi à améliorer son temps de référence. 

Mais quelle en est donc l'explication? Et bien, je peux confirmer qu'après deux jours complets et deux soirées de délibérations, nous n'en connaissons toujours pas la ou les causes exactes. Parmi les facteurs les plus souvent évoqués : le vent, le trajet en voiture (le Scénic d'Isabelle était pourtant bien confortable !), la préparation pourtant basée sur les plans les plus savamment élaborés, le stress, le mal au dos, les côtes (si, si, il y en a !) le train pour rejoindre le point de départ, les ravitaillements inadaptés à la performance et même quelques petits kilos superflus pour qui je tairais le nom... Moralité, quand t'accompagnes des minettes à un marathon, que tu restes quelques jours sur place et que tu te cognes une journée de voiture au retour, il est préférable d'aimer la course à pied... çà tombe bien c'était le cas ! 

A part cela, pour ma part, j'ai été vraiment chouchouté, le seul homme à bord... de la péniche. En plus, elles m'ont laissé croire que j'étais le coach, le meilleur pilote, incontournable au retour... Bref, j'étais aux anges ! 

Coté hébergement, la péniche était vraiment très adaptée, avec un petit mouvement de coque sur l'eau, qui évitait d'avoir à bercer les championnes ! 

Bon voilà ! Maintenant, je ne peux pas tout dire non plus, je laisse à chacune le soin distiller les bons moments de son choix ! 

A bientôt          Gildas

 

A la lecture de son billet, on constate que l'affaire n'a pas été de tout repos pour lui. Encore omet-il de mentionner les relais cyclopédiques effectués au quatre coins de la cité et du parcours, afin d'immortaliser sur la pellicule numérique la foulée de nos compétitrices ainsi que la remise de vêtements chauds et secs à l'arrivée de chacune d'entre elles (sans oublier la bise, cela va sans dire !).

Chapeau, Gildas, pour ce dévouement qui, il faut bien le dire, confinait au sacerdoce !
Trève de plaisanterie : toutes nos félicitations aux Coureuses de l'Ic, pour cette très belle course. Elles peuvent être fières d'elles, notamment Nathalie LM, qui, rappelons-nous, il n'y a guère plus de deux ans, voyait son rêve de marathon de Rome brisé en même temps que sa jambe ! Question volonté, c'est "total respect" comme disent les djeune's !
 
Bravo à toutes les cinq, on attend vos impressions !

 

Publié dans Courses & résultats

Partager cet article

Repost 0

Ernest au marathon de Vannes

Publié le par Cic

Ernest Vannes 2014

 

Marathon Vannes 2014Effectivement, Ernest avait décidé de remettre ça cette année en effectuant à nouveau le déplacement jusqu'à la cité des Vénètes, où se courait, dimanche matin, la 15e édition du marathon. Il y a un an tout juste, l'exercice s'était révélé assez décevant, la faute à une météo des plus capricieuses qui avait douché ses espérances, comme celles de bon nombre de concurrents du reste. Ce dimanche, rien de tout ça et c'est sous un soleil radieux et une température quasi estivale que les coureurs se sont élancés. Le thermomètre n'allait cessé de grimper pour atteindre la bonne vingtaine de dégrés en fin de matinée. On le sait, chaleur et marathon ne font pas toujours bon ménage. Sans éprouver les mêmes difficultés que lors du terrible marathon du Mont Saint-Michel 2005 (de sinistre mémoire !), Ernest a été un peu à la peine sur cette épreuve, ce qui ne l'a pas empêché de terminer en 3h 28' 40'', obtenant une belle 166e place sur près de 1600 arrivants. Fort respectable à nouveau, même si une petite pointe de déception était perceptible dans ses paroles d'après course :

"Très beau temps aujourd'hui sur Vannes, propice à la performance ! Pas pour moi, hélas ! N'est pas Gaël qui veut ! Il est loin le temps où, une fois la ligne franchie, je revenais à la voiture en courant ! Désormais, c'est en marchant et en tachant de contenir les crampes... ! Enfin, finir à peu près correctement un marathon est toujours un plaisir... ! Bises à vous tous."

Certes, Ernest, il devient difficile de lutter contre les années qui passent... Mais il faut te dire que bien des "jeunots" souhaiteraient passer un marathon en 3h 28', ne serait-ce qu'une fois dans leur vie de coureur !

Ernest Vannes 2014 (2)

Bravo Ernest ! A quand le 40ème marathon ?

Publié dans Courses & résultats

Partager cet article

Repost 0

Weekend marathons !

Publié le par Cic

logo Amsterdam 2014Effectivement, ce weekend, les Coureurs de l'Ic, une poignée d'entre eux  tout du moins, auront la tête (et les jambes également, espérons-le) au marathon. Il est clair que le superbe exploit signé par Gaël a donné des idées à certains, et c'est donc sur deux épreuves que l'on va pouvoir suivre nos champions ce dimanche.

Honneur aux dames, c'est sur le marathon d'Amsterdam qu'Anne, Isabelle, Françoise et les deux Nathalie vont s'aligner demain matin. L'idée avait été lancée il y a quelques mois déjà et, du coup, l'affaire a été très bien préparée, et physiquement, et logistiquement. "Chaperonnées" par Gildas, qui a reçu, in extrémis, le feu vert de la faculté quant à l'état de son pied, la petite troupe (exceptée Françoise, qui fera le déplacement en famille) a pris la route dès vendredi afin de rejoindre Amsterdam où les attendait une magnifique "house-boat" amarrée sur l'un des innombrables canaux de la ville. Aujourd"hui, visite touristique au programme, et dimanche la grande épreuve. Gildas, initialement engagée sur le semi, se contentera d'encourager nos marathoniennes et de prendre les photos.

 Amsterdam (2) Amsterdam (3)

iamsterdam

Amsterdam (1)

Apparemment, la concentration est déjà maximale !!

logo-marathonMoins exotique mais tout aussi beau assurément, c'est le Marathon de Vannes dont Ernest va prendre le départ une nouvelle fois. Les conditions climatiques devraient y être plus favorables cette année et il ne devrait pas affronter les coups de vent et les trombes d'eau subis l'an dernier. Un temps assurément plus propice à la performance et qui lui permettra sans aucun doute de savourer les splendides paysages du golfe du Morbihan.

Souhaitons donc une très bonne course à tous nos marathoniens ! Nous patienterons jusqu'à demain soir pour connaitre les résultats de ce qui demeure toujours une aventure...

Bon courage à tous !

Publié dans Courses & résultats

Partager cet article

Repost 0

C'est quoi le bonheur ?

Publié le par Cic

Gaël Laval 2014 (3)

Gaël Laval 2014 (6)

Gaël Laval 2014 (5)

Rien à ajouter n'est-ce pas !! Heu-reux !!

Merci à l'organisation du Marathon des Ecluses pour les photos

Publié dans Courses & résultats

Partager cet article

Repost 0

Gaël remet le couvert et... remporte la timballe !

Publié le par Cic

Gaël Laval 2014 (2)

Souvenons-nous, à pareille époque l'an dernier, nous avions laissé un Gaël nageant littéralement dans le bonheur, après un Marathon des Ecluses, à Laval, en tous points réussi ! Après être passé tout près il y a deux ans, il était parvenu l'an dernier, à l'occasion de  sa 8e participation (ce que c'est que la patience, tout de même !), à vaincre le signe indien et à descendre sous la barre convoitée des 3h15'. En effet, auteur d'une course maitrisée de bout en bout, il avait signé un superbe chrono : 3h 10' 13''. Excusez du peu ! Une grande réussite qui annonçait de bien belles courses à venir dans les mois suivants. Eh bien, en fait de belles courses, il n'en a point été ! Et plus de courses du tout d'ailleurs... Les commentaires étaient allés bon train : "Gaël ? Ben il a fait un bon chrono et puis... direct la retraite !!". L'intéressé, maintes fois interrogé, demeurait toujours très vague, arguant d'un manque d'envie désormais, peut-être même l'appréhension de rater ses courses, voire de faire moins bien... OK, mais se retirer du circuit à 41 ans, tout de même !! Bref plus aucune compétition, malgré des sorties hebdomadaires au rythme de 4 à 5 tout de même ! C'était à n'y rien comprendre...

Et puis voilà, il y quelques temps, il nous avait confié l'envie de retourner à Laval, afin de courir le marathon, pour la 9e fois !! "Oh là, c'est peut-être pas raisonnable, ça !!". Ce n'était pas vraiment décidé, mais c'était dans l'air... Et effectivement, il y est allé et alors là, c'est à n'y plus rien comprendre !! En soirée, consultation du classement :

27e : Gaël Charpentier : 2h 56' 22'' !!!!!

2h 56' ?? Hein ? Mais dis-moi pas que c'est pas vrai !!!!!

Eh bien si, dimanche, Gaël est entré dans le cercle restreint des marathoniens de moins de 3h. Ils ne sont pas si nombreux, et aux Coureurs de l'Ic, ils se comptent même sur les doigts d'une main ! Incroyable ! Mais alors, que s'est-il passé ? Au téléphone, il est revenu sur cette journée mémorable :

"En fait, j'avais ça dans la tête depuis l'an dernier. Je voulais désormais approcher les 3h ! Alors j'ai bossé, tout seul le plus souvent, et me suis imposé des séances d'entrainement vraiment très dures : des sorties longues, mais surtout du fractionné, du fractionné et encore du fractionné ! Des côtes aussi ! Par n'importe quel temps, dans le noir parfois ! Dimanche dernier, la course s'est bien déroulée : je suis passé au semi en 1h28', j'ai réussi à enchainer le 2e semi correctement ! A 500m de l'arrivée pourtant, j'ai senti venir les crampes et j'ai dû marcher sur quelques foulées. Je suis parvenu à repartir et à rejoindre la ligne, après laquelle, je l'avoue, les larmes sont venues, en rejoignant Valérie et mon petit bonhomme, mes supporters indéfectibles... J'avais fait tellement de sacrifices ! Enfin voilà, c'est fait et dorénavant, je pense que je vais me tourner vers des distances et des épreuves différentes".

Gaël Laval 2014 (4)

Ben mon gars , comment tu nous as scotché !! Y a pas à dire, le travail, ça paie !

Que dire d'autre, si ce n'est : "Félicitations, Gaël ! Un grand bravo, vraiment ! Passer de 4h 17' à 2h 56' au marathon n'est réellement pas à la portée du premier coureur venu" ! Vraiment, chapeau bas !!

Publié dans Courses & résultats

Partager cet article

Repost 0

Les Coureurs de l'Ic profitent de l'été indien !

Publié le par Cic

SDC13023

Effectivement, il faisait bon dimanche dernier, à l'heure du rendez-vous dominical des Coureurs de l'Ic et ils étaient à nouveau en nombre pour profiter de cet été indien qui se prolonge. Les ancien(ne)s, bien sûr, mais surtout des nouveaux, plein de nouveaux ! C'est incontestable, les Coureurs de l'Ic sont devenus incontournables pour qui affectionne la course à pied à Pordic et Binic, voire aux alentours ! Encore un peu, et il va falloir appliquer un "numérus closus", comme les copains de la Vaillante !

SDC13030

Très belle sortie donc, menée à allure très (très) raisonnable (13,5 km en 1h33' !!!). Qu'importe, l'essentiel était de profiter de la vue et de la douceur de la matinée. Pourvu que ça dure .... !!

SDC13034

Publié dans Actualités

Partager cet article

Repost 0