Le Trail de Guerlédan

Publié le par Cic

Le Trail de Guerlédan

Ce weekend, le Centre Bretagne n'était pas loin d'être devenu le centre... du monde et Bon Repos avait des airs de... la Mecque... du trail. En effet, support du championnat de Bretagne de trail long, il ne fallait manquer cette édition 2015 sous aucun prétexte, ceci d'autant que le terrain de jeu s'annonçait grandiose ! Tout le monde le sait, le lac est désormais vide pour quelques mois, laissant apercevoir les vestiges d'une civilisation engloutie ! Euh, p'tet pas quand même, mais bon parait-il que ça vaut le coup d'oeil quand même ! Ajoutons à cela une météo d'exception, il y avait tout ce dont rêve le traileur de base !

Gros peloton donc, samedi après-midi pour les épreuves de 13 km et de 26 km, mais surtout dimanche matin, pour le 58 km, "the trail of Guerlédan". Parmi la foule, une seule représentante des Coureurs de l'Ic : notre Lolo, comme d'hab :

Le Trail de Guerlédan

Très belle course de sa part, une fois encore, menée avec la sagesse et la zenitude qu'on lui connait tous. Elle a bouclé le parcours en un peu plus de 8h 40', ce qui est remarquable, compte tenu du dénivelé.

Mais laissons lui le soin de nous conter l'affaire :

"Changement de site cette année, le départ et l'arrivée de la course étaient placés devant l'abbaye de Bon Repos (comme il y a quelques années, dixit le blog master). Plutôt sympa donc. 1450 coureurs sur la ligne de départ. C'était le championnat de Bretagne ,ça a motivé les troupes....

Départ prudent et course à mon rythme, je savais la fin de course difficile dans les landes de Liscuis (le sens du la course avait été inversé, pour éviter qu'il y ait trop de coureurs autour du lac en milieu de journée, re-dixit le blog master). Parcours magnifique avec vue sur le "lac qui n'en est plus vraiment un". Je termine tranquillement, un peu ralentie dans les landes par des coureurs épuisés.

Contente de ma course, je ne termine même pas sur les rotules ,et comme d'habitude, parcours donné pour 56 kms ou 58 kms et finalement il faisait 60 ou 61 kms."

Un grand bravo, une fois encore Lolo, pour cette très belle performance ! Décidément, les ans n'ont pas de prise sur toi ! Au fait, tu en es à combien d'éditions ?

Un grand bravo, une fois encore Lolo, pour cette très belle performance ! Décidément, les ans n'ont pas de prise sur toi ! Au fait, tu en es à combien d'éditions ?

Merci au photographe en chef Nanard, toujours fidèles au poste !

Partager cet article

Repost 0

Landes et Bruyères

Publié le par Cic

Petit retour sur la nouvelle édition de Landes et Bruyères dont la cuvée 2015 a été livrée il y a une semaine. Force est de constater que le succès ne se dément pas car les 1000 dossards proposés pour chaque course avaient trouvé preneurs depuis fort longtemps. A l'instar des épreuves très prisées, telles la Course de l'Ic ou la Traversée de la Baie, pour ne citer que celles-là (!), les inscriptions, ouvertes début février, avaient duré quelques heures et tout avait été vite plié. Malheur aux retardataires et aux mollassons de la souris !

Succédant aux éditions précédentes plutôt chanceuses question météo, la version 2015 allait devoir se courir sous la douche ! Par chance, à l'heure du départ des deux courses, une accalmie laissait espérer une petite "fenêtre".

Tout au bout de l'esplanade d'Erquy, au beau milieu du peloton qui allait s'élancer pour la course de 14 km, une seule Coureuse d' l'Ic : Françoise !

Désireuse de réitérer sa belle course de l'an dernier, elle avait validé à nouveau son billet cette année. Bien lui en a pris puisqu'elle a envoyé l'affaire en peu plus de 1h 17 ', s'adjugeant une superbe 269e place et prouvant, s'il en était encore besoin, qu'il fallait toujours compter avec elle !

Superbe, Françoise ! les Lisboètes n'ont qu'à bien se tenir !!

Superbe, Françoise ! les Lisboètes n'ont qu'à bien se tenir !!

Landes et Bruyères

Tandis que Françoise s'élançait, au même moment, à Plévenon, était donné le départ du 33 km. Fort également d'un millier de concurrents, le peloton s'en allait à l'assaut des landes de Fréhel et des plages successives. Là encore, des Coureurs de l'Ic à l'appel, à défaut d'être à la pelle ! En fait, ils étaient 4, enfin, 3 1/2 puisque Phiphi, on le sait, possède la double nationalité ! A tout seigneur, tour honneur, Ernest, qui se la jouait régional de l'étape, se montrait une fois de plus à son aise sur ses terrains de jeux favoris. Il allait rallier le port d'Erquy en 3h 04', s'adjugeant une belle 210e place. Philippe, donc, toujours en mode prépa, après deux heures de course à une allure fort modérée, décidait, après le 20e km, de mettre un coup de turbo et de laisser tourner les jambes. Après avoir rejoint Denis (et l'avoir quelque peu enrhumé au passage !), il finissait en trombe et coupait la ligne en 3h 27', se classant 454e de la course. Denis, justement, n'allait voir, une fois encore, aucun miracle s'accomplir. Ayant à peine une cinquantaine de kilomètres dans les jambes avant le départ, il payait cash sa témérité ! Si les 20 premiers kilos allaient lui procurer quelques sensations, aucune comparaison avec celles qui allaient suivre ! Le final, comme souvent, fut une pitié ! Malgré tout, il réussissait à gagner... la ligne d'arrivée, ce qui en soit était un peu inespéré, et se classait 623e en 3h 42'. David, quant à lui, pour qui il s'agissait d'une première au niveau de la distance, allait gérer tranquillement sa course et terminait en 3h 46', plutôt satisfait de l'expérience.

Landes et Bruyères
Landes et Bruyères

Très belle édition, à nouveau, pour ce Landes et Bruyères qui demeure une bien belle course. Certes, un peu moins de pluie eût été apprécié, mais bon, quand c'est trop facile aussi...

Bravo à nos 5 représentants !

Partager cet article

Repost 0

Le Trail Muco

Publié le par Cic

Le Trail Muco

Dimanche dernier s'est déroulée la nouvelle édition de la Rando Muco à Belle Isle en Terre. Epreuve bien connue des amateurs de trails et courses nature, elle attire chaque un nombre conséquent d'aficionados de l'exercice.

Exceptionnellement cette année... il faisait beau ! Nos traditionnels fondeurs, Laurence et Philippe, avaient fait le déplacement, toujours dans le même objectif d'engranger les kilomètres (voire de la déclivité) dans l'optique de préparer d'autres objectifs à venir. Pour Philippe, tout s'est très bien passé puisqu'il est venu à bout des 36 km du parcours après 4h 10' de course très raisonnable. Par contre, il n'en a malheureusement pas été de même pour Lolo qui a dû se résoudre à jeter l'éponge au 24ème km, ne se sentant pas d'aller plus loin. Fatiguée de sa semaine de travail, elle n'était pas arrivée à Belle Isle dans les meilleures conditions et a très vite senti que ça ne le ferait pas. Sage décision donc que de s'arrêter, même si ce n'est jamais facile. Ne t'inquiète pas, Lolo, il y en aura d'autres, et il reste encore du temps avant Guerlédan pour récupérer !

Bravo à tous les deux et bon courage pour la suite !

Philippe, aussi serein à l'arrivée qu'au départ !

Philippe, aussi serein à l'arrivée qu'au départ !

Partager cet article

Repost 0