Philippe à l'Eco-Trail

Publié le par Cic

Philippe  à l'Eco-Trail

Nous l'avions évoqué la semaine dernière, Philippe avait cette année inscrit l'Eco-Trail de Paris à son calendrier, à nouveau très chargé cette année. Plusieurs distances étaient proposées, mais Philippe, qui, nous le savons désormais, n'est pas homme à mégoter, avait validé son inscription pour l'épreuve reine, le 80 km. Course en ligne, départ de Saint-Quentin en Yvelines, arrivée à la Tour Eiffel, dans la Tour Eiffel, puisque la ligne est située à la sortie des escaliers menant au premier étage.

Comme à son habitude, il a mené sa course de main de maître, en fin stratège et a profité à plein de son escapade en Île de France. Mais laissons le nous conter l'aventure :

"Cette fois-ci, avec les cousins trailers, mais sans Lolo, nous sommes allés à l'assaut de la Tour Eiffel puisque l'arrivée de l'Ecotrail était juchée au 1er étage (avec quelques marches pour finir histoire de titiller nos petits mollets).

Je mentirais si je vous disais que les paysages d'Île de France valent ceux de notre belle Bretagne verdoyante, mais tout de même, l'essentiel du tracé s'effectuait en bois et sous-bois. Certains points de vue valaient cependant le détour comme l'observatoire de Meudon avec un panorama assez exceptionnel sur Paris.

A première vue, le dénivelé du parcours n'avait rien d'insurmontable (1600 D+), sauf qu'il était concentré sur 30kms après le 25ème donc la prudence était de mise...

Dans l'ensemble, une belle balade dans une ambiance sympa, comme généralement dans ce type d'épreuve... A la fin, tout de même, on cause un peu moins, on fixe la Tour Eiffel en se disant : "Bordel, c'est quand qu'on arrive, je la voyais plus près"... Avant l'arrivée un peu surréaliste au milieu des touristes.

Pour ma part, j'ai bouclé mon périple à la 499éme place et en 9h13, en gérant plutôt bien mon effort.

Maintenant un peu de repos avant une nouvelle aventure, la longue distance sur l'Ultra Marin à Vannes ou Les Templiers sur Millau..."

Sacré Phiphi ! "J'ai assez bien géré" nous dit-il ! Trop modeste, le garçon : super bien géré, ouais ! Il n'est que de regarder les pointages :

24e km : 1249ème

46e km : 720ème

57e km : 610ème

70e km : 514ème

80e km : 499ème !!!

En un mot, il n'a pas arrêté de "manger" des concurrents ! Impressionnant !

On savait qu'il était passé dans une autre dimension mais alors là... !

Bravo Philippe, la barre monte de plus en plus haut ! Jusqu'où nous emmèneras-tu ??

Commenter cet article